Concurrence déloyale
Mentions légales
Définition
Illustrations
Jurisprudence
Moyens d'action
Questions de preuve
Points clefs
Avocats / Détectives
(^)

Pour toute demande d'informations : 0.800.000.005
Posez votre question : A un détective A un avocat

Recherche de preuves : Detective privé
 

Retour à la liste des actualités

2012-10-16 La violation du secret des affaires: par Mtre BENOUAICH, avocat à Paris




« Depuis le 23 janvier 2012, la violation du secret des affaires d’une entreprise est également devenue une infraction pénale.

 

Un texte de loi vient en effet d’être voté à l'Assemblée Nationale qui prévoit une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 3 ans ainsi qu’une amende pouvant s’élever à 375 000 euros pour sanctionner la divulgation d'une information stratégique confidentielle de l'entreprise.

 

Cette loi rigidifiant l’arsenal législatif jusqu’alors en vigueur, elle ne sera sans doute pas rétroactive.

 

A travers ce texte, le législateur marque une intention ferme de protéger les entreprises et leur savoir-faire contre l'espionnage.

 

Sont en effet considérées comme constituant des informations protégées relevant du secret des affaires d’une entreprise, quel que soit le support les procédés, objets, documents, données ou fichiers de nature commerciale, industrielle, financière, scientifique, technique ou stratégique ne présentant pas un caractère public dont la divulgation non autorisée serait de nature à compromettre gravement les intérêts de cette entreprise en portant atteinte à son potentiel scientifique et technique, à ses positions stratégiques, à ses intérêts commerciaux ou financiers ou à sa capacité concurrentielle et qui ont, en conséquence, fait l’objet de mesures de protection spécifiques destinées à informer de leur caractère confidentiel et à garantir celui-ci.

 

Désormais, le fait de révéler à quelqu'un, sans autorisation de l'entreprise, une information confidentielle relevant du secret des affaires, devient un délit passible de sanctions pénales.

 

Au niveau de l’application pratique de ce texte, afin de pouvoir le cas échéant se prévaloir de celui-ci, il appartient à l’entreprise de prendre des mesures de protection spécifiques destinées à informer de leur caractère confidentiel et à garantir celui-ci.

 

Pour informer, l’un des moyens pourrait consister à diffuser l’information auprès de ses salariés et à prévoir une disposition spécifique dans son règlement intérieur.

 

Pour garantir, l’un des moyens pourrait consister à intervenir techniquement sur son système d’information pour définir une politique d’accès rigoureuse à ce type d’informations.

 

Laurent BENOUAICH

Avocat Associé

SCP BBO